Un musée de la nourriture dégoûtante ouvrira en Suède

Après le musée de la pizza, un autre musée s’apprête à affronter la critique des gourmets en Suède, le Disgusting Food Museum. Cette fois-ci, le thème est vraiment hors du commun : de la nourriture dégoutante à souhait ! Cela tombe bien, car c’est bientôt Halloween et cet endroit insolite ouvre ses portes ce 27 octobre.

Plat de viande Pixabay
Plat de viande

Un musée éphémère dédié aux plats dégoûtants  

Le Disgusting Food Museum est un musée éphémère accessible du 27 octobre 2018 au 29 janvier 2019. On a donc trois longs mois pour rejoindre la ville de Malmö, au sud de la Suède, pour vivre une expérience inédite dans ce musée d’un autre genre. Pour cette première édition, 80 produits issus du monde entier vont être exposés. Le dégoût est bien sûr le mot d’ordre ! Au menu, les pires plats existants, aussi bien en matière de  présentation que d’odeur ou de goût : pénis de taureau, souriceaux morts baignant dans de l’alcool, etc. Il faut vraiment avoir le cœur bien accroché pour les déguster.  

Des échantillons de plats dégoûtants  

Dans le cadre de ce concept inédit, le musée présentera plusieurs plats dégueulasses (oui, on ose vraiment le mot) associés aux spécialités de différents pays. C’est le cas de la friandise islandaise à base de requin fermenté, du durian, le fruit asiatique qui émet une odeur écœurante, ou encore le casu marzu, ce fromage de Sardaigne avec des larves d’asticot vivante.  

Afin de préserver la fraîcheur des plats, les organisateurs stockeront les aliments dans des bocaux étanches et les changeront au quotidien. Ce sera d’ailleurs le cas du surströmming, la spécialité suédoise au parfum nauséabonde préparée avec du hareng fermenté. En tout cas, pour les curieux et ceux qui veulent vivre une Halloween inoubliable, ce musée vaut vraiment le détour.    

Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire