Un faux restaurant londonien très bien noté sur Tripadvisor

On fait confiance à TripAdvisor, c’est un fait. Le site est devenu une véritable référence en matière de classement des établissements touristiques (hôtels et restaurants) par le biais des avis et recommandations des clients. Un faux restaurant londonien y a même été très bien noté depuis qu’un journaliste a voulu y mettre son grain de sel.

Faux restaurant Pixabay
Faux restaurant

Shed at Dulwich, le fantôme gagnant

L’idée émerge d’Oobah Butler, un journaliste anglais. Il avait pour objectif de tester la société, notamment les internautes, qui ont tendance à croire tout ce qu’ils lisent sur internet. Ainsi, en avril 2017, il a fondé un restaurant fictif, baptisé Shed at Dulwich. Il a alors demandé à intégrer son établissement à TripAdvisor, et sa candidature a été approuvée. Il commence en bas du classement, à la 18 149e place. De nombreux amis l’ont aidé à grimper dans le classement, en publiant de faux avis élogieux et des recommandations. L’auteur est même allé jusqu’à payer 10£ par recommandation émise. Il lui a fallu seulement six mois pour grimper les marches et se retrouver dans les 200 premières places du site.

Des plats délicieusement fictifs

Le nom de l’établissement a été inspiré de la petite cabane de l’arrière-cour d’Oobah Butler. Pour nommer les plats, des faux évidemment, il comptait sur son humeur et sa créativité. Luxure est un plat de rognons de lapin sur toast, safran et bisque d’huître, grenade soufflée. Les photos étaient tout simplement de la mousse à raser dressée sur un plat, avec des tablettes à la javel et de la peinture.

Bref, comme on dit, il faut de tout pour faire un monde… Un faux restaurant, des faux avis, de fausses recommandations, une bonne place et tout le monde y croit. Peut-être pas si bizarre que ça au final.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire