Un athlète trop gourmand banni d'un restaurant de sushis

Ceci n’est pas une blague, mais une histoire vraie : un athlète allemand, sans doute jugé trop gourmand, a été banni d’un restaurant de sushis en Allemagne. 100 assiettes de sushis au compteur, c’est énorme !

Assiette de sushis Pixabay
Assiette de sushis

Un record de dégustation

Le triathlète allemand Varoslav Bobrowski est venu prendre son repas du soir au restaurant Running Sushi situé à Landshut, en Bavière, le 8 septembre dernier. Ce restaurant propose un buffet à volonté de sushis à 15,90€. En une seule soirée, ce jeune homme s’est servi de 100 assiettes, un record jamais enregistré dans cet établissement pour une seule personne. Selon ses dires, ce jeune sportif n’a rien avalé durant les 20 heures précédant son arrivée au restaurant, sans doute pour se préparer au festin. Il suit en effet un régime alimentaire très strict qui lui impose un seul repas journalier, en soirée notamment.

Quand la gourmandise vire à la mésaventure

Le jeune homme est un habitué du restaurant, et déjà réputé pour sa gourmandise. Le staff de l’établissement a essayé de limiter la consommation du client par de nombreux moyens. Mais il a échoué et Varoslav Bobrowki a continué à abuser en mangeant littéralement à volonté chaque fois qu’il vient.

Voyant que sa boîte risque de couler à cause de la consommation excessive d’un seul client, le patron du restaurant a pris la décision de le bannir de son restaurant. Il l’a laissé manger à sa guise le soir du 8 septembre, avant de l’informer qu’il n’est plus le bienvenu dans l’établissement. Une nouvelle non surprenante pour le jeune homme qui a simplement déclaré qu’il arrête de manger seulement quand il a le ventre plein.  
 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire