Tomorrow's meatball : le projet insolite d'Ikea

Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, le géant du meuble propose dans ses enseignes différents plats, dont sa spécialité, les boulettes suédoises. Et c’est pour anticiper les recettes des vingt prochaines années qu’il a dévoilé le Tomorrow’s meatball project, un projet à la fois insolite et très sérieux.

Tomorrow’s meatball project Space10
Tomorrow’s meatball project

Tomorrow’s meatball project : une vision très sérieuse de la cuisine du futur


Trois chercheurs appartenant au centre de recherche Space10 d’Ikea ont planché sur les recettes des boulettes de nos vingt prochaines années. Le principal objectif est de trouver de nouveaux ingrédients aux saveurs exquises et aux propriétés nutritives les plus intéressantes afin de lutter contre la surconsommation de viande. Le choix de la boulette de viande a été motivé par la volonté de présenter des résultats de recherche complexes en une forme facile à appréhender. Il faut savoir que de nombreuses cultures disposent de leur recette traditionnelle, à l’exemple du kofta du Moyen-Orient ou de la boulette suédoise.    

Quels ingrédients dans nos plats d’ici vingt ans ?


Parce que la consommation de viande a un réel impact sur le réchauffement climatique, les chercheurs d’Ikea ont imaginé une boulette à base de viande artificielle, cultivée en laboratoire. Une autre recette à base de déchets alimentaires récupérés vise à valoriser les tonnes de produits que nous jetons chaque année. En poudre, à base de produits agricoles urbains, d’algue, de noix, en 3D… d’autres recettes s’annoncent également innovantes, mais c’est la boulette aux insectes qui retiendra sans doute l’attention. Tandis que ces petites bêtes sont déjà largement consommées en Asie, elles sont encore loin d’entrer dans les habitudes dans nos contrées. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire