Se marier dans un fast-food, nouvelle tendance outre-Manche

Will you McMarry me ? Voilà une demande en mariage peu conventionnelle… Et pourtant, cela tombe à pic au Royaume-Uni avec l’organisation des réceptions de mariage dans les fast-foods. Échanger ses vœux autour de quelques hamburgers et frites est certainement original, en plus d’être plus supportable côté budget.

Restaurant fast-food Pixabay
Restaurant fast-food

Une nouvelle loi en faveur du mariage dans un fast-food

Le McWedding, ou mariage dans les chaînes de fast-food  sont déjà très populaires à  Hong Kong  et aux États-Unis. Maintenant, c'est au tour du pays de Sa Majesté de succomber à cette tendance.  Sachant qu’il y a une loi au Royaume-Uni  qui exige aux couples de louer des salles conformes à des règles strictes pour organiser leur mariage, les choses vont changer et il sera possible pour les citoyens britanniques de se marier dans un établissement de restauration rapide. Cette solution est plus économique qu’un mariage classique.  

Un traitement royal à un moindre coût  

Les chaines fast-food peuvent organiser des cérémonies de mariage, avec la  réception et le gâteau pour un maximum de 100 personnes pour seulement £ 250, soit environ 10 fois moins que le coût moyen des mariages au Royaume-Uni.  

Aux États-Unis, des enseignes de fast-food  ont même construit des chapelles où vous pouvez opter pour un forfait mariage complet, avec une multitude de cadeaux pour pas très cher.
L’année dernière, un couple de Bristol, une ville du sud-ouest de l’Angleterre, a déjà  initié cette nouvelle tendance au Royaume-Uni en organisant leur mariage dans un McDonald’s pour un coût de £ 150.  

Le  McWedding n’est certes pas fait pour les personnes  traditionnellement romantiques, mais en ces temps difficiles, on économise certainement des sous.
 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire