Samsung s'invite au restaurant

Le restaurant parisien le Who’s Bar Restaurant, implanté dans le quartier branché du Marais, optimise son organisation en mettant à profit l’efficacité des derniers nés de Samsung.

Gear et Galaxy S5 Samsung
Gear et Galaxy S5

Connexion en salle, au bar et en cuisine

A l’ère du tout numérique et du tout tactile, pourquoi s’en priver ? Le Who’s a donc connecté tout son établissement en utilisant le service Menu Tactile développé par Apycat, société experte en digitalisation interactive.

Ce choix stratégique devrait permettre à l’établissement d’accroître la satisfaction clientèle (service plus rapide et aucune erreur dans les commandes et additions), pour ne citer que cet avantage parmi ceux présentés par le service.

Pour mettre en place l’outil Menu Tactile chez Who’s, Apycat  a fait le choix de miser sur les pièces maîtresses de Samsung : montre Galaxy Gear 2, smartphone Galaxy S5, tablettes Galaxy Tab 4 et tablette Galaxy Note Pro. Ces 4 « supports » engendrent une synchronisation infaillible entre le personnel en salle, le barman, le staff en cuisine et le responsable de la caisse.


Mise en pratique

Chaque serveur effectue son service équipé d’un smartphone et d’une montre connectée. Ils enregistrent les commandes sur leur Galaxy S5. Simultanément, l’équipe en cuisine et au bar reçoivent ces commandes sur leurs tablettes Galaxy Tab 4. La commande est également envoyée vers la tablette Galaxy Note Pro située à la caisse.

Lorsque les plats et cocktails sont préparés, les cuisiniers et barmen envoient un message depuis leur tablette aux serveurs. Ces derniers le reçoivent sur leur montre Galaxy Gear 2. Il ne reste plus qu’à venir récupérer les commandes et les remettre aux clients.


  • Restaurant high-tech
    Who's
    Personnel du Who's avec sa Gear
    La nouvelle technologie pour optimiser le service : Samsung au service des restaurants !
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire