Record: le bento le plus cher du monde coûte plus de 2000 €

Pour mettre en valeur un produit exceptionnel du Japon, le site GoChikuru met en vente le bento le plus cher du monde. La star de ce repas n'est autre que le bœuf wagyu.

Bento de bœuf wagyu GoChikuru
Bento de bœuf wagyu

Un bento de bœuf wagyu, un produit comme on n’en trouve que très rarement

Au Japon, le bento, c’est cette boîte qui permet de transporter son déjeuner, ou que l’on achète à la gare pour manger pendant le trajet en train. Mais quand le site de livraison GoChikuru reprend l’idée, rien n’est aussi classique.

Le site a décidé, fin 2017, de mettre en vente un bento composé de viande de bœuf wagyu qui, littéralement signifie bœuf japonais, et qui est originaire de la préfecture de Tottori. Ce boeuf a la particularité d’être nourri dès ses trois mois avec des céréales comme le houblon, le maïs, le soja ou la bouille de semoule de maïs. Plus tard, le bœuf offre un délicieux et tendre persillage. Son alimentation, ainsi que le climat et plusieurs autres facteurs fait du bœuf wagyu une viande d’exception dont le bento de 4,5 kg coûte pas loin de 2.270 euros, soit 292 929 yens. Ce prix a valu à ce bento bien particulier, baptisé Tottori Wagyu Complete Cow Bento, de figurer dans le Guinness Book des records.

Un packaging qui donne l’eau à la bouche

Pour ce prix, le packaging a été particulièrement bien étudié. Les lamelles de bœuf wagyu, issu de dix parties de cette espèce dite Japanese Black, sont délicatement déposées sur du riz gluant pour mieux en relever le goût. Ces parties sont d’ailleurs bien marquées, puisque le bento reprend la forme d’une vache. L’écrin contient également du citron vert, du wasabi cru ainsi que de la sauce yakiniku.

Pour se faire livrer un tel produit d’exception, qui figure parmi les viandes les plus délicieuses du monde, il faut compter jusqu’à deux semaines après la passation de la commande.

Fin 2017 jusqu’à mars 2018, ce bento était proposé par le site GoChikuru. Depuis le 29 novembre dernier, suite au succès rencontré l’an dernier, et pour faire honneur à l’entrée dans le livre des records, l’offre est de nouveau disponible sur le site, et le prix n'a pas diminué.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire