Manger de la pizza pendant un mois: l'expérience de Molly

La pizza fait unanimité auprès des gourmands, petits et grands, mais figure également parmi les ennemis de ceux qui prônent l’alimentation saine et nutritive. Pour changer l’image négative de la pizza, Molly Spencer a décidé d’en consommer exclusivement pendant un mois.

Un mois de pizzas Pixabay
Un mois de pizzas

Un menu quotidien composé de pizza sous toutes ses formes  

Molly est une jeune étudiante de 26 ans qui, apparemment, voue une adoration inconditionnelle à la pizza. Pour défendre son plat préféré et prouver sa théorie, comme quoi la pizza peut être un plat équilibré et bon pour la santé, elle a suivi un régime plutôt atypique : de la pizza du petit-déjeuner au dîner pendant un mois sous toutes ses formes.  

La jeune femme a alors consommé de la pizza sous toutes ses formes. Au restaurant, avec une croûte fine ou épaisse, sous forme de petit-déjeuner ou de dessert, avec 6 à 10 parts par jour. Ses préférences portent toutefois sur des pizzas contenant majoritairement des légumes, et non sur les versions plutôt riches en fromages ou en viande. À travers cette expérience, Molly a également pour objectif de trouver une stratégie incitant à la consommation de légumes.  

À noter que Molly est actuellement en phase de préparation de son doctorat en science alimentaire et sensorielle à l’Université de Californie. Elle s’entraine également pour un semi-marathon et des triathlons. Grâce à ses connaissances en matière de nutriments dont l’organisme a besoin, elle s’est tout de même autorisée des petits extras, comme des fruits et des boissons en dehors des pizzas. La pizza, c’est bon, mais il n’y a pas que ça dans la vie.
 

La pizza ferait perdre du poids ?  

Contre toute attente, l’expérience culinaire de Molly a porté ses fruits, car à l’issue de ce mois 100 % pizza, elle a tout de même réussi à perdre 900 grammes. Chose peut-être impensable pour les adeptes de nourriture healthy.  

Elle poste dans son blog « A month of pizza » tous les détails de cette aventure, à savoir les caractéristiques des plats qu’elle a mangés tous les jours, son poids ou encore la réaction de son ventre.
 

Comme certains s’y attendaient certainement, Molly réalise une série d’activités physiques en parallèle : 1h30 d’exercices de renforcement le lundi, 20 minutes de natation le mardi, 5 km de course à pied le mercredi, 30 minutes d’exercices de portée de poids le jeudi et 70 minutes de football le vendredi. Elle affirme enfin qu’avec un cadre de vie équilibré et des ingrédients sains, il est tout à fait possible de rester en bonne santé en consommant fréquemment des plats improbables, comme la pizza.  

La morale de l’histoire ? Si vous voulez vous ruer sur la pizza sans modération, prévoyez pas mal d’heures de sport en parallèle et votre corps vous en remerciera.    
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire