Les fast-foods de l’Antiquité

Vous êtes convaincus que les Américains ont inventé les fast-foods. Vous êtes persuadés que les Asiatiques ont mis au point le concept de cuisine de rue ? L’exposition "Nourrir l'Empire, de Rome à Pompéi" au musée de l'Ara Pacis à Rome vous fera découvrir en quoi les Romains ont jeté les bases de ce type de restauration et ce mode de consommation. Ou-déjeuner vous en dit un peu plus. L’historienne Orietta Rossini est la commissaire de l'exposition.

ruine d un thermopolium et son comptoir en L
ruine d un thermopolium et son comptoir en L

Les repas dans la Rome Antique

Dans l’Empire Romain, 3 repas étaient planifiés. Le petit-déjeuner était un incontournable. Ce repas du matin est appelé jentaculum et se compose en gros d’œufs et fromage, à consommer avec du pain. A midi, c’est l’heure du prandium, que l’on traduit par déjeuner. Et tenez-vous bien : les Romains étaient friands de la finger food ainsi que de la restauration rapide. Ils s’attablaient soit au sein des popinae soit dans les thermopolia.

Poponae et thermopolia

Les premiers étaient des tavernes où l’on venait manger des plats préparés avec des ingrédients de très mauvaises qualités (par exemple : des pièces de boucheries invendues de la veille ou des bas morceaux), voire d’origines douteuses. D’ailleurs, les plats étaient toujours extrêmement relevés. Les tarifs appliqués étaient également dérisoires. Quant aux thermopolia, il s’agissait d’établissement de restauration rapide caractérisé par la présence en salle d’un comptoir en L. Dans ce genre d’enseigne, les prix étaient également faibles.

Alimentation diversifiée et équilibrée

Malgré cet attrait pour les fast-foods, les Romains mangeaient de manière équilibrée et surtout diversifiée. Les fruits, légumes, légumineuses et céréales composaient le gros de leurs repas.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire