Les clients tatoués refoulés par un restaurant

Incroyable, mais vrai : aux États-Unis, au pays des bikers et de l’émission Ink Master, il y a encore des restaurants qui refusent de servir les personnes tatouées. Quand justement c’est le présentateur connu de la célèbre émission Ink Master lui-même qui se fait refouler, l’incompréhension est totale.

Tatouage au restaurant Pixabay
Tatouage au restaurant

Une forme de discrimination

L’étonnement d’Oliver Peck, le célèbre tatoueur international, propriétaire d’Elm Street Tattoo fut à son comble quand il s’était vu refusé l’accès à un restaurant, le Little Woodrow au Texas. Il semblerait que le restaurant ait une politique en matière de dress code qui implique que les personnes avec des tatouages dans le cou et sur le visage ne sont pas admises, non à toutes les tables, mais à 2 des 16 disponibles dans le restaurant.

Étant une personne qui passe souvent devant les caméras grâce à son émission Ink Master, quand Oliver Peck a parlé de cette histoire qu’il a vécue comme une forme de discrimination, ce n’était pas tombé dans les oreilles d’un sourd. L’information est vite devenue virale au détriment du restaurant.

Le restaurant dans son droit

Après cet incident, le restaurant a fait savoir qu’il n’a rien contre les tatouages, mais ce règlement était important pour le confort des clients. Pour mettre fin à la polémique, il l’a donc supprimé. Cela dit, d’un point de vue légal, il avait parfaitement le droit de refuser de servir Olivier Peck. Mais pour le restaurant qui avait refoulé Eric Leighton l’an dernier, c’était probablement la meilleure décision à prendre.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire