Le ramen a droit à son propre musée au Japon

Plus qu’une soupe, le ramen est considéré comme une religion au Japon. Plat fétiche des Japonais, emprunté de Chine, un musée lui est même consacré au Pays du Soleil levant.

Musée du ramen Pixabay
Musée du ramen

Il était une fois le temple du ramen

Plat servi dans tous les restaurants et les petites épiceries japonaises, le ramen est le plat japonais par excellence. On le déguste à n’importe quelle heure de la journée, à l’heure du goûter, du déjeuner, ou en fin de soirée pour reprendre des forces après une dure journée de labeur. Cette fameuse soupe de nouilles incontournable fait même parler d’elle au-delà des frontières de l’archipel. Au Japon, on a même fini par lui dédier un espace entier, le Musée du ramen appelé Shin Yokohama Raumen Museum, au sud de Tokyo.

Tout sur le ramen en un seul lieu

Il s’agit d’une sorte de parc d’attractions articulé autour du ramen. Le bol animé de nouilles à l’entrée du musée donne déjà le ton. Les lieux abritent aussi une boutique d’accessoires pour la préparation du ramen chez soi. Des bols, des marmites, des nouilles et des baguettes y sont vendus. Sur les murs, on redécouvre l’histoire de ce plat ainsi que les noms des petites échoppes de fabrication. Le plus intéressant est la présence de plusieurs restaurants de ramen sur place. Dans ces établissements, le ramen se cuisine à toutes les sauces et s’inspire même des cuisines d’ailleurs. On a un grand choix de bouillons, diverses garnitures, et même des mini-ramen. Des préparations spécifiques, sans porc et végétariennes, sont également au menu. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire