Le konjac dans la cuisine japonaise

Ces dernières années, on entend souvent parler du Konjac comme un ingrédient phare pour perdre du poids en raison de sa propriété coupe-faim. Mais au-delà de cette vertu, le konjac est un aliment historique de la cuisine japonaise. Ou-déjeuner a extirpé pour vous quelques spécificités de cette plante en épluchant la tonne d’information que l’on trouve sur la toile à ce sujet.

Cubes de konnyaku en gelée parsemés de sésame
Cubes de konnyaku en gelée parsemés de sésame

Son apparition au Japon

Les Japonais ont découvert le konjac au 6e siècle. La plante est d’abord utilisée comme un aliment médicamenteux et thérapeutique avant d’être intégrée parmi les ingrédients d’une cuisine gourmande. À l’heure actuelle, la culture du konjac au Japon est destinée au marché intérieur. Le pays exporte peu et réglemente drastiquement les importations. L’objectif de cette culture est la transformation du bulbe de la plante en farine. C’est cette farine qui sert de matière première aux produits alimentaires à base de konjac.

Consommation au Japon

Il existe les nouilles de konjac, des pâtes de konjac et des vermicelles de konjac. Elles conviennent parfaitement à la réalisation de plats végétariens. De plus, ils sont beaucoup plus légers que les nouilles et vermicelles classiques. Leur teneur en calorie est également moins élevée. Les vermicelles sont appelés en Japonais konjac shirataki. On les obtient à partir du konnyaku lequel est fabriqué avec de la farine de konjac que l’on dilue avec de l’eau de chaux (cette dernière est principalement composée d’hydroxyde de calcium). On y ajoute des algues hijiki. Le konnyaku peut également être transformé en gelée pour la confection autre autre de bonbons, les konnyaku jelly interdits d’importation en Europe.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire