Le Chef Anton Piotrowski sert son plat sur la main du client

Des idées insolites, des initiatives bizarres, voire à la limite du supportable, on en voit tous les jours dans le secteur gastronomique. Dernièrement, le chef étoilé Anton Piotrowski a expérimenté le service sans assiettes dans son nouveau restaurant de 28 couverts. Les clients goûtent au plat directement sur leur main, même pas avec les doigts.

Plat au restaurant Pixabay
Plat au restaurant

Un plat à déguster sur le dos de la main

Vainqueur du Masterchef en 2012, Anton Piotrowski, avec l’aide de Ben McBean et Paul Brown, respectivement consultant en santé et sécurité, et ancien vétéran de la guerre afghane, a mis en place le restaurant Brown & Bean, inauguré le 08 mars dernier au Royaume-Uni. Ensemble, ils se sont lancés dans une aventure extravagante en proposant un dîner à neuf plats à prix fixe. Avant de passer à table, le chef impose à tous les clients de se laver les mains. Le premier plat, est directement dressé en petits tas par le chef en personne sur le dos de  la main des consommateurs. Il s’agit d’une purée de pommes agrémentée de morceaux de porc ciselés, dénommée « Greeting for your palate ». Après cela, les  autres plats sont servis dans des assiettes et des bols. Le dessert est une meringue italienne ave du sorbet servi dans un pot en terre.

Un concept qui ne plaît pas à tout le monde

Cette nouvelle démarche loin d’être conventionnelle ne laisse personne indifférent. Le Plymouth Herald évoque le côté novateur de cette initiative. Mais si certains consommateurs apprécient la nourriture et la juge même sensationnelle, d’autres la trouvent tout simplement abjecte et demandent à ce que l’établissement propose des assiettes pour y remédier. Il est vrai que pour les personnes maniaques ou très à cheval sur l’hygiène, cette idée insolite est tout simplement irréalisable. Et vous, seriez-vous prêt à manger directement sur votre main, sans couvert ni assiette, de la purée ? 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire