Le bus 26, le restaurant roulant auvergnat

Le Bus 26 ouvrira en avril 2015. L’enseigne n’est pas un food truck ni un bus restaurant qui circulent durant les heures service. Il s’agit d’un restaurant aménagé dans un bus avec la salle de restauration au premier étage. Le bus circulera dans plusieurs villes d’Auvergne et s’immobilisera à l’heure du déjeuner et du déjeuner. Le concept a été imaginé par Charles Moncouyoux et sa compagne Mélina Semensatis. Pour la concrétisation, ils ont investi dans les 370 000 euros hors taxes. Mais pour trouver les fonds, ils ont bénéficié de nombreux soutiens dont celui de la Région Auvergne, du Groupement des Créateurs d’Entreprises Auvergne et du Crédit Mutuel Massif Central.

Restaurant Le Bus 26 Le Bus 26
Restaurant Le Bus 26

Implantations

Lorsque le Bus 26 s’immobilise dans une ville ou un village, c’est pour deux ou trois semaines au plus. L’équipe poursuit ensuite dans une nouvelle commune à  15 ou 20 kilomètres. Au jour d’aujourd’hui, 23 communes sont prévues dans leur itinéraire, dont Châteauguay, Saint-Saturnin et Saint-Pourçain-sur-Sioule. Avant chaque arrêt, l’agence de communication Pix’n prod, basée sur Clermont-Ferrand, fera l’annonce de la venue du bus gastronomique. L’agence a prévu plusieurs stratégies pour cela. Pour s’offrir une expérience au Bus 26 une fois qu’il est installé, il suffit d’appeler pour réserver.

Contenu de la carte

L’enseigne met à la disposition de sa clientèle une carte faite de 3 formules repas et baptisées avec une touche humoristique : je suis pressé, je déguste et je savoure. Concernant la qualité des plats, il n’y a rien qui puisse inquiéter. Charles Moncouyoux a fait ses classes auprès de Régis Marcon dans son établissement 3 Etoiles Le Clos des Cimes à Saint-Bonnet-le-Froid. Il a également été le commis de Serge Vieira lorsque ce dernier a préparé et participé au concours du Bocuse d’or. Autres références : le restaurant Spinaker (un Macaron chez Michelin) et le restaurant Le Haut-Allier (1 étoile Michelin) à Alleyras.

L’aménagement du bus

Charles Moncouyoux et Mélina Semensatis ont acheté leur bus déjà aménagé pour 240 000 euros (coût qui n’intègre pas les meubles et la décoration). L’aménagement a été réalisé par ISOBUS implanté à Saint-Just-Saint-Rambert. Le rez-de-chaussée est réservé à l’accueil, la cuisine, l’office pour la mise en place des commandes ainsi que les sanitaires. La salle de restauration est située à l’étage où les visiteurs bénéficient d’une vue panoramique. En principe, en période estivale, il sera possible d’ouvrir l’intégralité des fenêtres latérale pour donner l’impression à la clientèle d’être sur une terrasse. D’autre part, le Bus est doté de réserves d’eau propre et de réserves d’eau usagée. L’établissement, bien qu’il soit ambulant, est équipé de réseaux électriques. Il est climatisé lorsqu’il fait chaud et chauffé dans le cas contraire.
  • Schéma du Bus 26
    Bus 26
    Décryptage en image du Bus 26
    Les différents niveaux et différentes espaces du Bus 26
Marie
Par

Chez elle, on retrouve à la fois l’amour de l’écriture et la passion de la bonne cuisine. Critique gastronomique en herbe, elle est en recherche permanente de nouvelles expériences culinaires pour ensuite partager ses ressentis avec les lecteurs de ou-dejeuner.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire