Des serveurs et serveuses topless au resto, ça existe !

Le sujet dérange, mais fait le buzz actuellement. Ça se passe outre-Atlantique, dans quelques villes et états américains. Pour faire du chiffre, certains établissements de restauration n’hésitent pas à exploiter le filon qui marche le mieux, surtout auprès des jeunes : le sexe. Mais il ne s’agit pas de se mettre entièrement nu ni de tourner un film pornographique !

Bikini barista Pixabay
Bikini barista

Les « bikini baristas », ça rapporte

Les « bikini baristas », voilà comment on appelle ces serveuses topless qui n’hésitent pas à se vêtir très légèrement pour servir les clients au restaurant. Elles peuvent s’habiller en maillot de bain, en lingerie fine et porter des oreilles de lapin, ou seulement mettre des cache-tétons et un string. La tenue varie d’un établissement à un autre. Et pourtant, ces jeunes femmes âgées d’une vingtaine d’années ne sont pas des strip-teaseuses ni des escort girls. Même en petite tenue, elles ne font que leur travail de serveuse.  

Si ces serveuses d’un genre particulier plaisent surtout à la clientèle masculine des restaurants qui font appel à leurs services, les femmes ne sont pas en reste ! En effet, certains établissements comptent également dans leur personnel de service des serveurs à moitié nus. Résultat, des gérants de restaurants arrivent à doubler leurs recettes grâce à cette pratique. C’est le cas de nombreux cafés dans la ville de Spokane, dans l’État de Washington.

Un concept typiquement américain


Les « bikini baristas » sont surtout populaires aux États-Unis. On en trouve dans plusieurs états, de Washington au Colorado en passant par la Floride. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les restaurants qui misent sur le topless ne sont pas uniquement réservés aux adultes. Ils ont une clientèle très variée, parfois même des ados. Et pour accentuer le côté fun, il arrive même que les serveurs et serveuses jouent le jeu des journées à thème.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire