Des robots en cuisine dans un restaurant de Boston

Les robots capables de remplacer petit à petit les humains dans leurs activités quotidiennes ne sont désormais plus un mythe, comme le prouve le restaurant Spyce à Boston. Finie la brigade traditionnelle et les cris en cuisine, l’intégralité du menu est préparée par des robots.

Au restaurant Pixabay
Au restaurant

Place à la technologie  

Avec son slogan « CULINARY EXCELLENCE, elevated by technology », Spyce est le premier restaurant équipé d’une cuisine robotisée. Il a été créé par quatre étudiants du MIT, en collaboration avec un chef étoilé au guide Michelin. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le concept est innovant, car la préparation de tous les plats proposés dans le menu de l’établissement est confiée à de véritables robots. Le restaurant de Boston ouvre en plus les portes de sa cuisine aux visiteurs (la chance !), ce qui leur permet de voir toutes les étapes de préparation des repas servis au Spyce.  

Comment fonctionnent les robots du restaurant ?  

Le concept du restaurant Spyce a été minutieusement pensé pour faciliter la prise de commande ainsi que la préparation des repas. Le client sélectionne donc ses plats sur un écran tactile. Tous les ingrédients nécessaires à la préparation de ces plats sont rapidement versés dans une machine en forme de tambour. Sept woks autonomes ont été programmés pour assurer la cuisson. L’induction magnétique a été choisie pour générer de la chaleur.  

Après avoir traité une commande, chaque appareil se rincera de manière automatique. À noter toutefois que la conception des plats est encore confiée à de véritables cuisiniers. Deux employés peaufinent le dressage, avant l’envoi de chaque commande. La preuve que l’homme continue d’avoir sa place en cuisine et qu’il est difficilement remplaçable par un robot !
     
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire