Des pailles comestibles : la nouvelle invention écolo

Face à la dégradation flagrante de notre environnement, les inventions s’enchaînent pour moins polluer. Dorénavant, il est possible de siroter les jus et autres cocktails de façon plus écolo grâce aux pailles comestibles. Une bonne alternative aux pailles en plastique !

Paille comestible Pixabay
Paille comestible

Une start-up américaine à la source

Après les gobelets comestibles, la startup américaine Loliware fondée par Chelsea Briganti et Leigh Ann Tucker surprend avec une nouvelle invention : les pailles comestibles. Consciente de l’impact de l’utilisation des pailles en plastiques qui polluent l’océan et tuent les animaux marins, elle a conçu des pailles comestibles, compostables ou biodégradables. Chelsea Briganti a confié au magazine Fast Company que ce nouveau produit est un challenge lancé pour sensibiliser les consommateurs à adopter des gestes durables et responsables.

Une alternative biodégradable

Les nouvelles pailles baptisées Lolistraw sont les premières générations comestibles. Elles sont fabriquées avec des algues, d’où leur prompte biodégradation. A partir de la date de conception, elles ont une durée de vie de deux ans. Une fois plongées dans du liquide, elles se dissolvent en 24 heures tout au plus. Elles ont l’avantage de ressembler parfaitement aux pailles en plastique.

Des pailles aromatisées

Les pailles comestibles Lolistraw ont aussi une saveur grâce à des parfums naturels, pour ne citer que le caramel, la mangue et le chocolat. Solubles ou recyclables, ces pailles vont assurément révolutionner le monde gastronomique.

Nous avons aussi chez nous des inventeurs de génie, pour ne citer que la start-up française Do Eat qui a déjà réussi à fabriquer des verrines comestibles. Espérons que de telles initiatives se multiplient, toujours en faveur de la planète.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire