Chine : quand le restaurant fait payer l'air frais

La Chine est mondialement connue pour ses saveurs exotiques, mais aussi pour la pollution de l’air particulièrement irritante. Ce restaurant de l’est du pays a eu l’idée de faire payer son système de filtration en même temps que l’addition.

Air frais Pixabay
Air frais

Les patrons ont décidé de faire payer leur installation


Ce restaurant de la ville de Zhangjiagang, situé sur les rives du fleuve Yangzi, l’une des régions les plus polluées de l’Empire du Milieu, a eu la géniale idée de mettre en place un système de filtration d’air pour faire bénéficier à ses clients de l’air frais et respirable, comme de nombreux autres bâtiments de la région d’ailleurs. Mais la particularité de ce restaurant est d’avoir fait payer ce service. Chaque addition s’est ainsi vue lestée d’un montant supplémentaire d’un yuan, ce qui représente environ 0,14 euro.  

Un supplément qui n’est pas au goût de tous


Si l’air pur du restaurant est un vrai plus dans un pays saturé par les smogs, les clients n’ont pas manqué de manifester leur mécontentement à la découverte du supplément sans qu’il n’y ait mention de la charge dans le restaurant. Les autorités locales ont également tiré la sonnette en affirmant qu’il ne faut pas vendre un service comme une marchandise. Selon eux, ce n’est pas un choix de respirer. Sur la toile, le débat est tout autre, car de nombreux individus affirment être prêts à payer cette somme pour disposer d’une atmosphère respirable, le tout est d’en être informé au préalable. Pour information, 80 % des villes chinoises sont victimes d’une pollution sévère. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire