Big Fernand lance un site de rencontre

Après son burger à la truffe pour célébrer Noël comme il se doit, et son inscription à des plateformes comme Take eat easy pour une meilleure accessibilité, Big Fernand fait un autre pas vers l’innovation. Pour la Saint-Valentin, l’enseigne aide ses clients à trouver leur âme sœur, par burgers interposés.

Trouvez votre âme burgé Big Fernand
Trouvez votre âme burgé

Trouvez votre âme burgé

Entre le 1er et le 14 février, Big Fernand met à votre disposition un site Internet grâce auquel vous pourrez trouver votre moitié. La recherche est basée sur vos préférences en « hambergé » (c’est ainsi que Big Fernand, renommé pour son côté « burger haut de gamme », a rebaptisé ses hamburgers). Pour définir vos préférences, il vous faudra répondre à trois questions. Vos réponses seront enregistrées pour être matchées avec celles qui vous correspondent le mieux « burgerment parlant ».

Un tirage au sort pour dîner en bonne compagnie

Parmi les inscrits sur la plateforme dédiée de Big Fernand, certains auront la chance d’être tirés au sort. En plus de trouver leur âme-burger, ils pourront passer un bon moment le temps d’un déjeuner ou d’un diner offert par l’enseigne, présente à Paris, Nice, etc. Si affinité, le bon moment pourrait même durer plus longtemps, puisque c’est aussi tout l’intérêt de la Saint-Valentin.

Si vous vous demandez s’il y a des conditions pour être éligible, sachez que non. Quel que soit votre âge, vous pourrez vous inscrire en quelques clics (même si Big Fernand cible surtout les moins de 35 ans). Que vous viviez à Paris, à Marseille, à Rennes ou à Lyon, entre autres, vous pouvez participer. Pour en savoir plus, rendez-vous sur trouvezvotreameburge.com.
 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire