We eat Africa: festival des cuisines d'Afrique

Ce samedi 7 juillet sera une journée très spéciale pour les ambassadeurs de la cuisine africaine. La première édition du Festival des Cuisines d’Afrique : We Eat Africa, se tiendra à cette date dans le grand loft Le Karé, situé au 45 avenue Édouard Vaillant, à Boulogne-Billancourt. Une occasion pour les organisateurs de faire connaitre la diversité de cette cuisine encore victime de nombreuses idées reçues.

Festival We eat Africa Pixabay
Festival We eat Africa

À la découverte de la gastronomie africaine  

Derrière cette idée splendide, on retrouve le magazine Afro Cooking, spécialisé dans les cuisines d’Afrique et d'outre-mer, ainsi que la chef Anto Cocagne qui est également consultante culinaire. We Eat Africa est une initiative pour changer quelque peu l’image que beaucoup ont encore de la cuisine africaine : trop grasse, trop pimentée ou encore pas assez recherchée…

En réalité, la France ne connaît qu’une petite partie de la multiplicité de cette cuisine, comme le souligne le chef Anto. Il ne faut pas oublier que l’Afrique regroupe 54 pays, avec des spécialités propres à chaque région et culture. Avec la participation de 15 chefs de renom, comme Christian Abegan et Rougui Dia, ce festival sera un rendez-vous de partage et de découvertes.
 

Au programme du festival  

Bien que le festival ne dure qu’une journée (de 9h à 18h), l’agenda sera bien rempli avec un programme riche. Sur le thème « Festival des Chefs », l’évènement prévoit des ateliers avec les chefs, des séances de dégustation ainsi que des conférences. Conscients du manque d’offres en matière de cuisine gastronomique africaine, les organisateurs proposent notamment une conférence intitulée « Lancer son business dans la cuisine africaine ». Divers stands de produits et exposants d’épicerie seront à l’honneur, et vous pourrez même retrouver des livres de recettes.

Attention, les places et accès aux animations sont limités et disponibles uniquement sur prévente des billets.
         
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire