Une réduction pour les enfants sages au restaurant

Au Canada, à Calgary, si vous allez au restaurant en famille, il y a moyen d’obtenir un rabais : réservez au Carino Japanese Bistro, 35 couverts, et exigez de vos enfants qu’ils restent sages à table durant toute la durée de repas. Au moment de payer l’addition, vous aurez droit à une réduction de 5 dollars !

Alicia Welsh et sa fille sage Daley Welsh
Alicia Welsh et sa fille sage

La famille Daley témoigne de leur passage au Carino Japanese Bistro

Le couple Alicia et Daley Welsh ont eu cette agréable surprise en prenant un brunch dominical au Carino Japanise Bistro (Calgary, Canada) accompagné de leur petite fille de un an. Sur le ticket de caisse, l’établissement a inséré la mention "Enfants bien élevés" et sur la même ligne, dans la colonne réservée aux montants, il y a -5,00 $. En clair, parce que leur bébé s’est bien comporté à table, les parents ont eu droit à -5 dollars sur leur addition ! Daley Welsh a pris l’addition en photo et l’a postée sur Reddit. Il n’a pas fallu longtemps pour qu’elle fasse le tour des réseaux sociaux, à commencer par Twitter, avant de faire le buzz sur toute la toile. Les médias, canadiens et américain au début puis britanniques et français, se sont même emparés du sujet  pour lancer des débats sur l’attitude de enfants, et surtout de leurs parents, au restaurant. Sujet épineux qui a confronté parents et clients sans enfants !

Le mot du patron Toshi Karino

Le patron du restaurant, Toshi Karino, a confié aux journalistes que ce principe existe depuis une année et crée souvent un effet de surprise auprès de la clientèle. Cette dernière n’est en effet pas prévenue du dispositif. Il indique que le concept a été mis en place pour palier au manque d’espace dans l’établissement. Des enfants chahuteurs risquent ainsi de déranger les autres clients souhaitant prendre leur repas paisiblement. Pour ne pas employer les grands moyens en interdisant les enfants dans son établissement, le patron a opté pour la motivation financière. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire