Une poutine française élue la meilleure du monde

Un nouveau prix vient récompenser les talents des chefs français : celui de la meilleure poutine au monde. Cela s’est fait à l’occasion de la Poutine Week 2019 au Québec. Et c’est bien sûr la Maison de la Poutine qui l’emporte !

Recette aux frites Pixabay
Recette aux frites

Quand des Français maîtrisent le plat emblématique du Québec

Pour leur première participation à la Poutine Week 2019, le chef de La Maison de la Poutine ne repart pas bredouille. En effet, il quitte le Canada avec un prix en mains, celui de la meilleure poutine au monde dans la catégorie internationale. Ce chef, Erwan Caradec, ne manque pas de remercier les amateurs de ce plat typiquement québécois en France, grâce auxquels il a pu accéder à la première marche du podium.

La recette qui a conquis le jury est celle baptisée Joyeux Anniversaire. À part les ingrédients de base que sont le fromage en grains et les frites, la recette de Caradec contient aussi des champignons de Paris, du bacon, un œuf poché et des girolles.

Retour sur l’événement

La Poutine Week est un événement qui a vu le jour en 2012.  Il se tient chaque année, du 1er au 7 février, au Québec. Les initiateurs de ce rendez-vous culinaire, Thierry Rassam et Na’eem Adam, se sont fixés pour objectif de faire connaître la poutine et les différentes recettes que les talentueux cuisiniers canadiens et mondiaux peuvent en tirer. C’est aussi l’occasion pour les amateurs de bonne cuisine de découvrir ou de redécouvrir ce plat.

La Maison de la Poutine à Paris

La première fois qu’Erwan Caradec a eu affaire à la poutine, c’était au Québec. Dès les premières bouchées, il est tombé sous le charme. Il décide alors d’ouvrir sa première poutinerie à Paris, au 82 avenue du Parmentier (11e arrondissement), puis une seconde au 11, rue Mandar (2e arrondissement). D’autres adresses devraient bientôt ouvrir leurs portes aux amateurs de ce plat.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire