Un restaurant fait payer plus cher les clients allergiques

Le restaurant Ottavio de Laval, au Canada, a récemment déferlé la chronique avec son fameux « dollar supplémentaire » pour ses clients annonçant des allergies à certains aliments. Lidia Croteau, une femme de 31 ans habituée des lieux a mis le feu aux poudres en évoquant une discrimination basée sur un handicap.

Plat au restaurant Pixabay
Plat au restaurant

Un gage de sécurité

En facturant un dollar supplémentaire à chaque client précisant des cas d’allergies, le restaurant Ottavio de Laval a rapidement créé la polémique sur la toile. Interrogé sur la question, le propriétaire de l’établissement a tenu à préciser qu’il s’agit tout simplement d’une mesure qui garantit que les plats servis à ces clients ne contiennent pas d’allergènes. John Zannis, l’un des copropriétaires des succursales de Gatineau et de Laval ajoute même qu’une telle initiative est loin d’être une discrimination, ni un moyen de dissuader les clients qui « s’inventent des allergies », mais une preuve que l’établissement prend ces requêtes au sérieux. Il ne faut pas non plus oublier que ce restaurant figure parmi les premiers à servir des plats sans gluten et des recettes pour les clients souffrant de maladie cœliaque.  

Des dispositions spécifiques

Cette initiative du dollar supplémentaire entrerait dans la nouvelle politique du restaurant pour de multiples raisons. Tout d’abord, l’ensemble du personnel allant du serveur au plongeur est informé des différents allergènes, et chacun prend au sérieux ses responsabilités afin d’éviter une éventuelle contamination. Ce supplément symbolique vise aussi à conscientiser ces clients particuliers sur le fait que la préparation de leurs plats ralentit le rythme en cuisine, à cause des différentes précautions à prendre pour éviter les allergènes.        
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire