Un restaurant entièrement dirigé par des femmes à Toulouse

La restauration, c’est aussi bien l’affaire des femmes que des hommes. Place Victor Hugo à Toulouse, le restaurant l’Impériale ouvre ses portes à tout le monde, mais possède une particularité : celle d’être sous l’entière direction de trois femmes. Le service, le menu et le cadre attirent de nombreux clients, preuve que les femmes ont aussi leur place dans le monde des affaires, bien qu’elles soient peu nombreuses par rapport aux hommes.

Restaurant Pixabay
Restaurant

Une direction 100 % féminine

C’est chose assez rare en France, quand on sait que seul un tiers des chefs d’entreprises est de sexe féminin. Il y a un peu plus de 30 ans, Ginette et son mari ont décidé de monter leur propre affaire et de créer leur restaurant. Avec le temps, le flambeau est peu à peu passé à la fille et la petite fille de Ginette. Actuellement, ce sont les trois femmes qui assurent conjointement la gestion du restaurant.

Ginette, Martine et Emmanuelle emploient six salariés, tous de sexe masculin.  Sylvain, engagé il y a deux ans à l’Impériale en tant que chef cuisinier, avoue n’avoir travaillé auparavant que dans des restaurants gérés par des hommes.  Ici, il n’y a pas de place pour le sexisme, ce qui témoigne du fait que les mentalités ont évolué avec le temps.

Une gastronomie qui fidélise les clients

La particularité de l’Impériale, c’est de toujours servir à ses clients des produits frais. En effet, le restaurant propose des recettes traditionnelles du terroir : cassoulet, rillettes de saumon, charcuterie, foie gras… autant de plats qui ravissent les papilles dans un véritable festin. Le secret de la garantie de la fraîcheur des ingrédients ? Emmanuelle sélectionne elle-même ces produits au marché Victor Hugo.    
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire