Un nouveau restaurant recrute des serveurs trisomiques

Avec ses 8000 euros déjà récoltés lors d'une campagne de crowdfunding toujours en cours, le restaurant Ô Bell' Endroit ouvrira bientôt ses portes avec pour ambition de recruter quatre serveurs atteints de handicap mental, et notamment de trisomie. Un beau projet qui a déjà ses précurseurs dans le secteur de la restauration.

Au restaurant Pixabay
Au restaurant

Un projet familial pour les fondateurs du restaurant Ô Bell' Endroit  

Ô Bell' Endroit fait partie de ces projets qu'il est nécessaire de mettre en lumière. Porté par une famille, ce restaurant de La Roche-sur-Yon prévu ouvrir à la fin de cette année 2018 a pour objectif de favoriser l'intégration des personnes présentant un handicap mental dans le milieu professionnel. L'idée est partie de la volonté de garantir l'avenir de Valentin, le frère atteint de trisomie 21 et qui a déjà fait ses preuves dans d'autres établissements en tant que travailleur. À l'exemple de l'établissement nantais Le Reflet qui a connu une belle médiatisation après son lancement, les fondateurs veulent démontrer que les trisomiques sont des gens ordinaires.     

8000 euros de fonds levés sur Vendée Up 

Pour financer le restaurant, la famille regroupée autour de Valentin a lancé une cagnotte sur la plateforme de financement participatif Vendée Up. La campagne est une réussite, avec 8000 euros déjà récoltés, mais 3000 euros supplémentaires sont à trouver pour atteindre les 11.000 euros souhaités. En contrepartie des contributions, les fondateurs ont promis en échange des cocktails et d'autres cadeaux surprises. Les travaux d'aménagement sont déjà en cours avec un système particulier pour orienter les personnes en situation de handicap. La sœur de Valentin, Sonia, a ainsi imaginé des images claires pour pallier à l'incapacité des serveurs à lire et à écrire.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire