Un nouveau logo pour manger sain et lutter contre l'obésité

Il faut l’avouer, l’obésité est surtout le fléau des pays développés. La preuve, les États-Unis qui luttent d’arrache-pied contre le surpoids et l’ancienne première dame, Michelle Obama, qui a participé activement à ce combat. En France, la ministre de la Santé prend aussi des initiatives, avec le lancement d’un nouveau logo pour les aliments. Donc, ouvrez l’œil !

Etiquettage nutritionnel Pixaba
Etiquettage nutritionnel

La communication comme arme

Avec un taux de l’obésité toujours croissant,  la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a trouvé une nouvelle initiative : la communication visuelle. Ainsi, un nouveau logo a été mis en place pour aider les citoyens à mieux choisir leurs aliments. Cette mesure sera appliquée dès le mois d’avril. Il s’agit d’une étiquette nutritionnelle colorée qui permet d’identifier les aliments sains. Ce logo aiderait les consommateurs à mieux distinguer la composition de ce qu’ils achètent. Ainsi, ils pourront écarter facilement les produits trop riches en graisses, en sel et en sucre.  Le dispositif a été testé en septembre 2016 dans 60 supermarchés répartis dans 4 régions de France. Cela a duré 10 semaines avec un système d’étiquetage nutritionnel, en conditions réelles d’achats. Il a été constaté à l’issue de cette période que le comportement des consommateurs a nettement changé.

Nutri-score, un étiquetage nutritionnel pour les aliments

Nutri-score est la nouvelle étiquette adoptée par la loi Santé. Il s’agit d’un classement qui catégorise les produits alimentaires de A à E, et du vert au rouge, selon leurs qualités nutritionnelles.  Ces catégories permettent d’identifier les mauvais acides et les sucres cachés dans la nourriture que nous achetons. La vignette passe du vert au rouge en fonction de la qualité du produit, type plat cuisiné ou soda. Le vert indique des aliments de très bonne qualité nutritionnelle, et dès que la couleur vire à l’orange, le consommateur est averti qu’il vaut mieux limiter la consommation.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire