Un hamburger à 290 000 euros

Le professeur Mark Post, de l’université de Maastricht (en Hollande), a réussi à mettre au point un steak artificiel à partir d’un agglomérat de cellules souches prélevées sur de la viande de vache.

Pain aux sésame et steak boeuf
Pain aux sésame et steak boeuf
Le résultat est présenté cette semaine dans un restaurant londonien.

Pour ce faire, le steak est mis en contexte

Il constitue la garniture principale d’un hamburger, avec en accompagnement salade, oignons, tomates et pickles. La dégustation toutefois n’est pas gratuite. Pire ! Pour expérimenter le premier steak artificiel au monde, il faut débourser 290 000 euros (environ 250 000 livres sterling) et surement être sélectionné. Car il n’y a qu’un « exemplaire » de cet ingrédient high-tech. Si ce hamburger est si cher, c’est parce que la conception de la viande a mobilisé 290 000 euros, une somme fournie par un riche mécène. On l’aura compris, aucun bénéfice ne sera tiré de cette séance de dégustation. D’ailleurs, elle ne sera pas rentable dans la mesure où le prix n’intègre pas les autres composants de la garniture.

Mais revenons à notre steak haché

Celui-ci fait approximativement 140 g et se compose de 200 extraits artificiels de graisse animale et de 3 000 minuscules morceaux de viande assemblés en 6 semaines.  Pour obtenir les 3 000 composants, le chercheur a utilisé des cellules souches issues des muscles d’une vache qu’il a ensuite fait incuber. Voilà en gros le processus. Dans la réalité, cela a été beaucoup plus complexe, mais nous ne rentrerons pas dans les détails techniques et scientifiques.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire