Un chercheur crée des steaks végétaux avec l'imprimante 3D

Ingénieur et chercheur de son état, Giuseppe Scionti imprime des steaks végétaux en 3D. Il est l’auteur de plusieurs prototypes, et continue à creuser le sujet. Dans le même chapitre et pour sauver la planète, une start-up espagnole travaille aussi cette idée de steak imprimésen 3D.

Steak Pixabay
Steak

Un ingénieur italien imprime un steak en 3D

Giuseppe Scionti, chercheur à l’Université polytechnique de Catalogne en Espagne, a récemment sorti le fruit de ses études sur l’impression de steaks végétaux en 3D. Cet ingénieur détaille le procédé qu’il a utilisé. Il a commencé par choisir les matières végétales susceptibles de cadrer visuellement et esthétiquement avec de la protéine animale. Dans sa sélection, il a retenu les pois, les algues et le riz. Après de nombreux essais, il a réussi à créer une pâte de couleur rouge qui rappelle la viande de bœuf, et une autre, plus blanche comme celle du poulet.

Cette pâte est ensuite imprimée en 3D couche par couche. L’ingénieur a modifié le matériel qu’il utilise pour cadrer avec cet usage assez particulier.

Giuseppe Scionti reconnaît, à travers son article paru sur le sujet dans El Pais, que le résultat est encore focalisé sur l’esthétique et la texture de ces nouveaux steaks. Pour le goût, il doit encore poursuivre son travail, mais il reste confiant dans la mesure où les techniques dans ce domaine ont aujourd’hui beaucoup évolué.

Une start-up espagnole également dans la course

Dans un monde où la tendance végétarienne gagne du terrain, ce steak hors du commun a un bel avenir devant lui. D'ailleurs, une start-up espagnole est aussi en train de tâter le terrain. Pourquoi un tel engouement ? Tout simplement à cause de l'explosion démographique qui accroît inéluctablement la consommation de viande. De ce fait, les usines de transformation sont deux ou trois fois plus actives, ce qui provoque une importante production de gaz à effet de serre. Pour contrecarrer cet effet néfaste sur l’environnement, l’heure, pour la start-up, est aux steaks végétaux imprimés en 3D.

Tout comme Giuseppe Scionti, les chercheurs de la start-up butent sur le goût, mais affirment qu’ils se rapprochent de plus en plus de la véritable saveur d’un bon steak.    
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Laisser un commentaire