Un 3ème fast-food pour le chef Pascal Favre d'Anne

Cette fois-ci, c’est à Nantes que Pascal Favre d’Anne pose ses valises.

Pascal Favre d'Anne au VF clyosystems
Pascal Favre d'Anne au VF
Avec la révolution fast-food qui a débuté il y a maintenant près de 2 ans, le grand public peut désormais goûter aux créations de plusieurs grands chefs étoilés dont Paul Bocuse (Ouest Express), Michel Bras (Le Capucin) ou encore Pascal Favre d’Anne. C’est justement de ce dernier dont il s’agit ici : le chef vient d’inaugurer le troisième établissement de son enseigne VF (Version Française), près de 3 ans après l’inauguration de VF Angers et 4 ans après celui de VF Terra Botannica, toujours à Angers.


Destination : Allée des Tanneurs

Il aura fallu 8 mois à Pascal Favre d’Anne pour trouver l’emplacement idéal à son concept de restauration rapide. Après avoir battu le pavé nantais, il atterrit finalement dans le cours des 50-Otages et s’installe dans le bâtiment du restaurant Gusto qui a dernièrement fermé ses portes. VF Nantes se dévoile sur un intérieur de 200 m2, aménagé pour recevoir 80 personnes environ. La salle se prolonge sur une terrasse.

Une cuisine rapide fraîche et régionale

La carte est notamment parsemée de burgers, recette culte de l’american way of life. Mais cette fois-ci, les compositions sont élaborées impérativement avec des produits typiquement français (Comté, Curé nanté…). Ou mieux encore, Pascal Favre d’Anne impose des produits régionaux. Ainsi, si les frites ainsi que les salades et les vinaigrettes sont « maison », en revanche le coca et le ketchup sont des produits artisanaux du coin. Et la fraîcheur est de rigueur pour tout ce qui est servi. Voilà ce que propose aux Nantais, le chef étoilé angevin et son associé depuis 2013, Mickaël Attrait. Cerise sur le gâteau : le guide Gault et Millau a inscrit la chaîne VF est inscrite dans son édition 2014. 
Marie
Par

Chez elle, on retrouve à la fois l’amour de l’écriture et la passion de la bonne cuisine. Critique gastronomique en herbe, elle est en recherche permanente de nouvelles expériences culinaires pour ensuite partager ses ressentis avec les lecteurs de ou-dejeuner.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire