Sushis, makis, sashimis : comment savoir s'ils sont frais ?

Sushi, maki, sashimi… Vous connaissez leur point commun ? Le poisson cru bien sûr. D’où l’importance de les consommer bien frais.

Sushis, makis, sashimis Pixabay
Sushis, makis, sashimis

Quelles différences entre ces trois spécialités japonaises ?

Les sushis, makis et sashimis sont tous à base de poisson cru, et se déclinent en plusieurs variétés. Le sushi est une boulette de riz vinaigré, surmonté d’une tranche de poisson cru, de légumes ou de fruits de mer. Le maki est une déclinaison du sushi, car pour l’obtenir, il suffit d’enrouler la préparation dans une feuille d’algue séchée. Quant au sashimi, il est composé de tranches de poissons crus, dont la préparation s’apprend dans une école d’art culinaire japonais.

Les signes qui doivent alerter

Les poissons crus regorgent de bienfaits. Néanmoins, leur consommation présente un risque pour la santé s’ils ne sont pas frais. De ce fait, les sushis, les makis et les sashimis peuvent causer une intoxication alimentaire si les poissons ne sont plus frais. Le poisson cru peut en effet contenir des vers et parasites qui se développent très bien lorsque les conditions de stockage du produit ne sont pas optimales.

À la présentation du plat, on peut déjà en évaluer la fraîcheur. Il faut savoir que le poisson frais sent généralement la mer et l’iode. Si vous sentez une odeur d’ammoniaque ou toute autre odeur désagréable, refusez le plat immédiatement. Outre l’odeur, l’aspect compte également. Dans le cas du saumon par exemple, sa chair doit être lisse, tendre et avoir un zébrage remarquable.   
 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire