Rooster, le nouveau restaurant du chef Frédéric Duca

Le Rooster, dans le 17e arrondissement de Paris, a ouvert ses portes il y a trois semaines. A la tête de ce restaurant, on retrouve le chef marseillais Frédéric Duca qui revient d’un séjour de quelques années aux États-Unis.

Au restaurant Pixabay
Au restaurant

Rooster ou une douce saveur du Sud en plein Paris

La nouvelle adresse à retenir pour des retrouvailles entre amis, pour un moment en famille ou tout simplement pour goûter à une cuisine qui sent bon le soleil. Le Rooster a pris place au 137, rue Cardinet, quartier des Batignolles dans le 17e. L’endroit, qui a ouvert ses portes durant la semaine du 7 janvier, tire d’abord sa particularité du fait qu’il a à sa tête un chef étoilé qui a décidé de voir ailleurs, le temps d’expérimenter de nouvelles tendances culinaires. Il s’entoure de sept professionnels de la restauration et de la pâtisserie qui ont pour point commun la passion du métier.

Dans sa carte, Frédéric Duca a mis beaucoup de cette Marseille chère à son cœur. C’est ainsi que la salade de betterave et pistou de menthe agrémenté d’huile d’olive y est parfaitement à sa place. Les fruits de mer, matière première de prédilection du chef, y ont la part belle, pour ne citer que le loup de ligne relevé au jus de fenouil.

Partir pour mieux revenir

Après un passage bien marqué chez les grands chefs, comme Christian Willer au Martinez ou chez Hélène Darroze dans le 6e, Frédéric Duca s’envole vers les États-Unis pour vivre son rêve américain, mais aussi pour y créer une déclinaison du Racines du 2e arrondissement parisien.

Son idée de partir pour New York lui est soufflée par le sommelier Arnaud Tronche. Ils se lancent le défi de faire découvrir et de faire apprécier la gastronomie française aux Américains. C’est ainsi qu’il a servi au Racines de New York ses encornets sautés au citron confit et chorizo, fenouil et huile de persil, une recette à succès qu’il reprend au Rooster. L’appel de la France se fait sentir après trois années passées outre-Atlantique. Et ainsi que naît son nouveau restaurant parisien.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire