Restaurateurs engagés, restauration responsable

Les restaurateurs ne sont pas déconnectés de la vie réelle. Au contraire, leur engagement dans les causes humanitaires, humaines (maladie, séniors, également de sexe …etc) et écologique ne sont pas rares.

Vue d'une salle de restaurant depuis la rue
Vue d'une salle de restaurant depuis la rue

Des initiatives pour la préservation de l'environnement

Depuis quelques années maintenant, de plus en plus de restaurants se préoccupent de leurs empreintes écologiques. Ainsi, ils adaptent leur fonctionnement aux contraintes environnementales pour apporter leur contribution à la lutte contre le changement et le réchauffement climatique (emballages bio-dégradables, transport écologiques pour la livraison à domicile …etc). En somme, la restauration est de plus en plus éco-responsable.

L'humanité d'abord, les profits ensuite

Au niveau humanitaire, quelques restaurants new-yorkais viennent de donner un exemple d’engagement. Après le passage destructeur et meurtrier du Thyphon Haiyan (Yollanda aux Philippines) et le désastre notamment humanitaire et sanitaire qu’il a engendré, les restaurateurs de la grande pomme se sont mobilisés à travers des opérations de levée de fonds. C’est le cas de la Brasserie Cognac, un établissement de Brodway spécialisé dans la cuisine française. Le 14 novembre dernier, le directeur de l’enseigne, Florian Hugo, a organisé un dîner au cours duquel a eu lieu une collecte de fonds destinés à être versé à la Croix Rouge Philippine.


Lutte croisée au sein des restaurants

Si certains restaurateurs et enseignes luttent contre le réchauffement climatique, d’autres œuvrent à « réparer » les dégâts et à atténuer les souffrances de ceux et celles qui en paient le prix fort.  Le combat de la restauration se trouve donc aussi bien en amont qu’en aval.

Les maladies

Autres exemples de l’implication de l’univers de la restauration dans des causes, la mise en vente de L’agenda des chefs (action contre le cancer du sein) et la campagne Chef Solidaire (action contre le SIDA).  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire