Petite liste de fromages pour les intolérants au lactose

On pense toujours qu'intolérance alimentaire rime avec privation. Mais ce n'est pas toujours le cas. Prenons l'exemple de l'intolérance au lactose, on n'est pas obligé de se priver de fromage, mais plutôt de choisir des fromages adaptés.

Fromage sans lactose Pixabay
Fromage sans lactose

Reconnaître l’intolérance au lactose

L’intolérance au lactose est l’incapacité de l’organisme à digérer le lactose, du sucre contenu dans le lait. Elle peut provoquer un trouble du système digestif. Elle peut entraîner des nausées, des maux de ventre, et même de la diarrhée.

Comment reconnaître des fromages sans lactose ?

Ce n’est pas parce que l’on est intolérant au lactose que l’on doit se priver de fromage. Il suffit de choisir un fromage sans trace ou avec un faible taux de lactose. Cela peut se faire en vérifiant le taux de sucre à l’intérieur (dans la composition du fromage même): plus il est élevé, plus le fromage contient du lactose. On peut opter pour les fromages à pâte dure et extra dure, puisque la maturation élimine les traces de lactose. Sinon, les fromages de lait de chèvre ou de brebis ont très peu de lactose, tout comme les fromages affinés. Pour les végétariens, le fromage de soja est une alternative.

Les fromages sans lactose

On doit opter pour des fromages dont le taux de lactose est en dessous des 4 % pour éviter une indigestion. Le cheddar, le gorgonzola, le parmesan, le camembert, le gruyère, l’edam, le gouda, le munster et le provolone en font partie. On peut aussi choisir le comté, le bleu, la ricotta, la mozzarella, le mascarpone, l’emmental et le fromage blanc.    
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire