Pas de food trucks à Angoulême !

Les food trucks fleurissent partout en France. Pendant que certaines localités parviennent à les intégrer, d’autres y sont vraiment allergiques, comme la ville d’Angoulême qui les refuse tout simplement.

Food truck Pixabay
Food truck

Pas sur la place publique !

L’adjoint au maire d’Angoulême a annoncé que la ville ne peut pas permettre de laisser les food trucks s’installer sur les places et rues publiques. La raison principalement évoquée est que ce type de restaurant ambulant risquerait de nuire aux commerces locaux. Certes, il existe des food trucks qui ne viennent pas de la région. Mais la ville a décidé de dire non à tout le monde, sauf peut-être durant une poignée d’évènements culturels.

Quelques-uns ont proposé de ne vendre que des produits qui ne concurrencent pas les restaurants environnants, mais cela n’a pas marché. Beaucoup ont donc fermé boutique, sauf les plus persévérants. Ils se sont installés sur des propriétés privées ou animent des fêtes ou des manifestations de particuliers à la place.

Tour d’horizon des food trucks en France

Il n’y a pas qu’à Angoulême que cela arrive. C’est la même chose à Perpignan et à Carcassonne par exemple. On parle beaucoup de commerce déloyal, surtout que les food trucks payent généralement moins d’impôt. Cela dit, ce n’est pas aussi noir partout. La ville de Paris, sans pour autant être laxiste là-dessus, a donné plus d’une cinquantaine d’autorisations en 2015. Et un peu partout, des évènements autour des food truck ont lieu, comme le Street Food Party ou le Village Food Trucks.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire