Où manger des makis et des Nigiris ?

Actualité de Sushi ShopActualité de Matsuri

Dans un précédent article, nous vous avons parlé des deux sushis qui ont la cote dans les bars à sushi. Comme nous n’aimons pas faire dans la demi-mesure, nous nous sommes dit qu’il serait intéressant de vous indiquer quelques adresses pour goûter à ces deux perles de la gastronomie nipponne.

Sushis, makis et sashimis sur une ardoise Matsuri
Sushis, makis et sashimis sur une ardoise

Au Matsuri

Nous recommandons les plateaux puisqu’ils permettent de déguster plusieurs types de makis et de nigiris dans un même plat. Pour les nigiris, vous avez le choix entre les plateaux Sushi Thon et Sériole, Sushi saumon et Sushi thon saumon. Le Gunkan Moriawase quant à lui est l’unique plateau dédié exclusivement au maki dans la carte Matsuri. Il y a également  des plateaux mixtes partagés entre maki et nigiri : le Kaede, l’ Aki, le Namiki, le Fuyu et le Sakura.

On retrouve le même principe chez Sushika

Nous noterons cependant que les plateaux de nigiri (saumon, thon, daurade, crevette, St Jacques et anguille grillée) sont moins généreux que ceux de makis (thon, saumon, concombre et avocat).

Chez Sushi Shop

Le nigiri s’offre 6 déclinaisons. Il peut-être à base de saumon frais (Syake), de saumon fumé (Kunsei syake), de crevette (Ebi), de thon rouge (Maguro), de tilapia (Izimidai) ou d’anguille grillée (Unagi). Quant au maki, il est en accord avec la saison estivale. Les makis de printemps sont enroulés dans des feuilles de riz et non plus des feuilles d’algue. Les garnitures sont parfois originales tant pour la viande (homard, poulet, végétarien) que des légumes (goberge japonaise, tamago, poivron rouge, menthe, oignon vert). Bien sûr, il y a les très classiques makis aux crevettes, thons et saumons à découvrir dans les restaurants Sushi Shop aux horaires de service
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire