Metz détient le record du kebab en France

Bonne ou mauvaise nouvelle ? En tout cas, Metz est la ville sacrée championne en matière de kebab.

Sandwich kebab Pixabay
Sandwich kebab

La nouvelle capitale du kebab

Une étude orientée vers la malbouffe effectuée par le site My-pharma.info a abouti à ce résultat. L’analyse a tenu compte du nombre d’établissements par habitant, à partir des données tirées sur le site Kebab-frites qui recense 80 % des restaurants kebab de France.

Avec 50 établissements pour une moyenne de 2 fast-foods kebab pour 5 000 habitants la ville de Metz sort du lot. Elle occupe la plus haute place du podium parmi une trentaine de villes françaises, devançant Clermont-Ferrand et Amiens.

La ville toujours en tête dans le domaine de la malbouffe

En recensant les noms des grandes chaînes de fast-food réputées pour leurs plats non équilibrés dans la ville de Metz, cette dernière est classée 17e sur 30 villes françaises. Cette étude concerne les 16 chaînes de restauration rapide les plus célèbres dans les 30 villes françaises les plus peuplées.

L’histoire du kebab à Metz

C’est en 1983 que Stéphane Berdah, propriétaire de la crêperie la Galettoire, a introduit le kebab à Metz. C’était le seul établissement qui servait ce sandwich avec du pain fond, garni de viande rôtie sur broche, avec des oignons, de la sauce au yaourt, du citron et de l’ail pendant 8 ans. Après cette période, d’autres établissements ont intégré ce marché, tels que l’Oriental Kebab, le snack Anatolie ou encore le snack Akdeniz. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire