Max à Table, le premier restaurant virtuel de Fran

Une enseigne de restauration rapide, fondée par Matthias Cadet, et une société qui fabrique des tables tactiles ont fusionné leurs expertises pour lancer un concept inédit : l’unique fast-good connecté de France, baptisé Max à Table.

La table de Max A Table Max A Table
La table de Max A Table
L’établissement a vu le jour le 30 avril dernier au 36 rue Cornac à Bordeaux.

Une table à commande digitale

La société Digitale Interactive s’y connait en table intelligente. Elle est qualifiée ainsi, car grâce aux progrès du numérique et des avancés hight tech, la table fonctionne de façon presque autonome. Ces tables ultra-modernes sont destinées à l’ameublement des établissements de restauration. De fait, le client attablé ne recourt que très peu à un serveur : la table accomplit un éventail de tâches allant de la présentation de la carte à l’encaissement de l’addition. Le client donne ses ordres en passant ses doigts sur les commandes dédiées. Max à Table a doté son établissement de ces meubles spéciaux et devient de ce fait le premier fast-food haut de gamme connecté de France. Chez Max A Table, les tables tactiles sont à la fois meubles et membre du personnel

Chaque table interactive est multi-utilisatrice

En clair, chaque client sur une même table est en mesure de consulter de façon indépendante le menu, de personnaliser son burger, d’envoyer sa commande et de payer l’addition. Bien que le service soit rapide, les clients les plus impatients peuvent plonger dans les jeux interactifs et collaboratifs jusqu’à ce que les plats choisis soient servis. Sinon, il est possible de suivre en direct, grâce à une webcam, la préparation en cuisine des commandes. 
Marie
Par

Chez elle, on retrouve à la fois l’amour de l’écriture et la passion de la bonne cuisine. Critique gastronomique en herbe, elle est en recherche permanente de nouvelles expériences culinaires pour ensuite partager ses ressentis avec les lecteurs de ou-dejeuner.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire