Lundi vert: tous végétariens le lundi, ça vous dit ?

Réduire la souffrance faite aux animaux, ou encore faire un geste écoresponsable, tels sont les objectifs que ce sont lancés les 500 personnalités françaises à l’origine du Lundi Vert. L’idée ? Manger essentiellement végétarien tous les lundis de cette année 2019 pour soutenir le mouvement.

Lundi vert Pixabay
Lundi vert

Le Lundi Vert, de quoi s’agit-il exactement ?

Les initiateurs du Lundi Vert sont issus de différents horizons, de la musique et du cinéma à la recherche et la science. Par leur projet, ces 500 personnes visent à mettre en avant les problématiques liées à l’écologie et au réchauffement climatique, mais aussi celles qui se rapportent à la santé et à la souffrance animale. Le défi Lundi Vert a été lancé le 2 janvier dernier.

Le défi est simple : ne manger ni viande ni poisson tous les lundis de cette année. Le mieux serait même d’étendre les restrictions à tous les produits issus des animaux. Alors, végétalien ou végétarien, à chacun de choisir.   


Pour soutenir les participants, appeler le public à participer et pour témoigner, un site internet pour le Lundi Vert a été créé. Ce site nous apprend entre autres que cette initiative française compte parmi la quarantaine qui existe déjà de par le monde.

Idée de recette pour les lundis verts

Manger végétarien ne signifie pas forcément se priver des bonnes choses. Ainsi, pour les lundis d’hiver, on peut par exemple se laisser tenter par une quiche aux fonds d’artichauts et bleu d’Auvergne.

Pour cette recette, il vous faut :
- Une pâte brisée
- 200 g de bleu d’Auvergne
- 5 fonds d’artichaut en boite, à découper en morceaux
- 20 cl de crème fraîche
- 4 œufs
- Du sel et du poivre.

Après avoir étalé la pâte dans un moule, déposez les morceaux d’artichauts, puis versez dessus le mélange de fromage, d’œufs et de crème fraîche. La cuisson se fait ensuite pendant une demi-heure au four à 180°C.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire