Les restaurants des lauréats des Top Chef

À l’occasion de la nouvelle saison de Top Chef qui en est à sa 5e, édition, Ou-dejeuner revient sur le parcours en restauration des anciens vainqueurs et établit pour vous dans ce billet une présentation succincte de chaque établissement qu’ils ont ouvert après leur passage dans cette émission culte.

Logo Top Chef Page Facebook officielle Top Chef
Logo Top Chef
En fait, sur les 4 lauréats, seulement 2 sont aujourd’hui propriétaires de leur restaurant : il s’agit de Romain Tischenko et de Jean Imbert.

2010 - Saison 1 : Romain Tischenko

Romain a ouvert un établissement dans le 10e arrondissement parisien. Baptisée Le Galopin, l’adresse est à cheval entre bistrot et restaurant gastronomique. Le Galopin Paris 10 propose une cuisine changeante c’est-à-dire que la carte change tous les jours en fonction des livraisons du matin. L’enseigne fonctionne uniquement en nocturne. Pour leur diner, la clientèle a droit à un menu unique riche de 7 mets.

2012 – Saison 3 : Jean Imbert

Jean Imbert a implanté son restaurant, L’Acajou, dans le 16e arrondissement de Paris. L’Acajou Paris 16 possède un mode de fonctionnement un peu spécial : la carte bénéficie d’une révision perpétuelle en tenant compte des produits de saisons. Autrement dit, chaque saison, une liste précise d’ingrédients est établie et tous les mets servis durant cette saison sont élaborés à partir de ces ingrédients.

2013 – Saison 4 : Naoëlle D’Hainaut

Pour le moment, la gagnante de l’année dernière n’est pas à la tête d’un restaurant. Néanmoins, après un coup d’œil sur sa page Facebook, on se rend compte que ses journées sont riches en découvertes et en formation. Ce qui laisse présager de l’excellente qualité de la carte qu’elle proposera si elle venait à ouvrir un établissement. 
Marie
Par

Chez elle, on retrouve à la fois l’amour de l’écriture et la passion de la bonne cuisine. Critique gastronomique en herbe, elle est en recherche permanente de nouvelles expériences culinaires pour ensuite partager ses ressentis avec les lecteurs de ou-dejeuner.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire