Les Grandes Tables du Monde décernent 4 grands prix

Pour remercier l’émerveillement gustatif que la grande cuisine nous offre, des associations comme Les Grandes Tables du Monde existent heureusement pour rendre hommage à ces chefs créatifs et ces grands noms du domaine de la gastronomie. À l’occasion de son 64e congrès, l’association a remis ses prix le mardi 9 octobre au Maroc. Christelle Brua, Paul Pairet, Denis Courtiade et Giorgio Pinchiorri sont les heureux récompensés de cette année.

Prix gastronomie Pixabay
Prix gastronomie

Giorgio Pinchiorri, doyen du palmarès  

À 74 ans, l’italien Giorgio Pinchiorri a consacré presque la moitié de sa vie  à l’œnologie. Les Grandes Tables du Monde lui font honneur en lui décernant le Prix M. CHAPOUTIER du Meilleur Sommelier du Monde. Rien que pour son immense cave, l’Enoteca Pinchiorri, Giorgio Pinchiorri mérite amplement ce prix.  

Christelle Brua, première femme « meilleur pâtissier »  

Tous les médias en parlent, c’est la première fois qu’une femme se voit décerner le prix du meilleur pâtissier. Cheffe pâtissière au Pré Catelan, Christelle Brua s’est démarquée avec son style unique et avant-garde. Sa fameuse pomme en sucre soufflé est sur toutes les lèvres (et dans l’estomac de ses clients chanceux).  

Paul Pairet, un Français à Shanghai  

Paul Pairet est l’un de ces cuisiniers français qui réussissent brillamment en Asie. Ses trois restaurants à Shanghai, dont l’étonnant Ultra Violet, lui valent sûrement son prix du Restaurateur de l’Année.  

Denis Courtiade, le roi du service  à table  

La restauration, c’est aussi un bon service à table, sans quoi un repas peut vite devenir désagréable. Denis Courtiade l’a toujours compris et a su ajuster les façons de faire pour offrir la meilleure expérience aux convives. À 52 ans, il reçoit avec son habituel sourire le Prix Mauviel 1830 du Meilleur Directeur de Salle du Monde.        
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire