Les fast-foods au Royaume-Uni

Savez-vous que les Britanniques sont friands des fast-foods lors de leur pause-déjeuner ? Et leur recette préférée est le sandwich au poulet. Dans ce billet, ou-dejeuner vous parle un peu des habitudes alimentaires de nos voisins de l’outre-Manche en matière de restauration rapide.

Food truck Engine stephengg - Flickr
Food truck Engine

Amour fou entre britanniques et restauration rapide

Chaque année, les Britanniques, à l’exclusion des Londoniens, dépensent 667 £ en fast-food pour leur casse-croûte de midi. À Londres, la dépense annuelle est de 830 £. Ces montants correspondent à des millions de repas servis dans les 260 000 restaurants du pays et engendrent un chiffre d’affaires de 44,9 milliards de livres sterling. On fera également remarquer que plus les gens ont de l’argent, plus ils optent pour un déjeuner à l’extérieure, en restant toutefois raisonnables dans l’addition. Cela signifie que l’augmentation de l’affluence dans les restaurants peut-être une preuve que la société tourne la page sur la récession économique. Les établissements se frottent donc les mains de satisfaction, tout en étant conscients que leur clientèle est de plus en plus exigeante.

Si les analystes du NPD Group conviennent que l’augmentation de la fréquentation des fast-foods constitue un signe que la reprise économique est bel et bien d’actualité, ils notent dans le même temps que la progression des chiffres n’est pas identique dans tout le royaume.  Depuis la fin officielle de la crise en 2009, la plus grande hausse est constatée à Londres puisque la croissance y est estimée à 17,1 % contre 4,4 % dans le reste du pays. L’addition moyenne par jour est de 3.53 £ dans la capitale britannique tandis qu’elle est de 2.84 £ en dehors.

Les fast-foods sont appréciés pour leur praticité

Si les Britanniques sont si attirés par la restauration rapide c’est parce que d’une part les plats n’y coûtent pas cher et d’autre part le service est pratique. Notamment, en optant pour un repas en fast-food, en particulier pour un achat à emporter, la contrainte temps disparaît. D’ailleurs, d’après une étude du NPD Group, 52 % des Londoniens achètent leur repas pour le ramener ensuite à leur bureau. Cette proportion passe à 38 % ailleurs. Et par-dessus tout, de moins en moins de Britanniques préparent leur déjeuner à domicile pour l’emporter au travail. Ils estiment que ce fonctionnement est chronophage.

Le top 5 des produits les plus achetés affiche en première place le sandwich au poulet, suivi du sandwich BLT (bacon, laitue et tomate), le hamburger à base de steak haché de bœuf, le sandwich végétarien avec éventuellement du fromage ainsi que les frites françaises (french fries). Dernière remarque, on assiste au Royaume-Uni à l’essor du fast-casual dont le prix des menus est compris entre 5 £ et 10 £ contre moins de 5 £ en fast-food classique.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire