Les différences entre intolérance et allergie alimentaires

Intolérance au gluten ou au lactose, allergie aux œufs… on fait souvent l’amalgame entre allergie et intolérance alimentaire. Pourtant, il existe bel et bien des différences entre ces deux termes.

Allergie et intolérance alimentaires Pixabay
Allergie et intolérance alimentaires

Ce qu’est l’intolérance alimentaire

L’intolérance alimentaire est due à l’impossibilité pour l’organisme de digérer certains composants d’un aliment. En cause, la production d’un certain type d’enzymes est insuffisante ou carrément inexistante. Elle peut aussi être causée par des additifs chimiques, utilisés comme conservateurs ou comme stabilisateurs, que l’on retrouve généralement dans les aliments industriels. À noter que la maladie de cœliaque peu entraîner l’intolérance au gluten. La plupart du temps, l’intolérance alimentaire n’est pas permanente. C’est une pathologie qui concerne essentiellement les pays riches.

Les causes de l’intolérance alimentaire

Plusieurs paramètres peuvent être en cause dans l’apparition de l’intolérance alimentaire chez un individu :
- Une alimentation peu variée
- Certaines catégories de médicaments
- L’hérédité
- La malbouffe
- La consommation excessive d’alcool
-  Le stress
- Un système digestif défectueux

Les symptômes

Différents symptômes peuvent traduire l’existence de l’intolérance alimentaire chez une personne. Elle peut avoir des nausées et des vomissements, des maux de ventre, de fortes diarrhées, des réactions cutanées, des lourdeurs d’estomacs entre autres. L’intolérance a également des effets sur l’humeur. La personne ressentira parfois de la nervosité ou de l’irritabilité. Elle se sentira mal dans sa peau. Les risques liés à l’intolérance alimentaire sont minimes par rapport à ceux dus à une allergie alimentaire. Actuellement, il n’existe aucun traitement pour supprimer le problème. La seule option est de supprimer l’aliment coupable de l’intolérance, d’attendre un certain laps temps et de le réintroduire progressivement sous surveillance médicale.

Qu’en est-il de l’allergie alimentaire ?

L’allergie alimentaire concerne environ 3 à 4 % de la population adulte et touche près de 8 % des enfants. Elle résulte d’une réaction anormale du système immunitaire suite à l’ingestion d’un aliment contenant un allergène. Ce dernier est normalement inoffensif chez la grande majorité des gens alors que chez les personnes allergiques, il peut avoir des conséquences plus ou moins graves.

Les aliments qui contiennent des allergènes

Chez les enfants, les allergies sont principalement provoquées par le poisson, l’arachide, la farine de blé et certaines céréales. Ces allergies infantiles ne s’étendent pas jusqu’à l’âge adulte. Cependant, si elles n’apparaissent qu’à ce moment, elles peuvent perdurer tout au long de la vie. Aujourd’hui, de nouveaux aliments viennent s’ajouter à la liste des aliments à qui sont imputés la plupart des allergies. C’est le cas des avocats, de la banane ou encore du kiwi.

Les personnes souffrant d’allergie le sont génétiquement. La diversification alimentaire lorsqu’elle est introduite trop tôt est également une cause de l’apparition de cette pathologie. Il est important de noter que l’alimentation actuelle est responsable de sa recrudescence. En effet, certains ingrédients utilisés comme exhausteurs de goût, les colorants artificiels qui ne sont pas mentionnés sur les emballages sont aussi à pointer du doigt. D’éventuelles contaminations par d’autres aliments lors de la chaîne de fabrication font partie des nouvelles sources d’allergies.

Les risques de l’allergie

L’allergie alimentaire se traduit par des symptômes tels que des rougeurs de la peau, de fortes nausées. Lorsqu’elle est trop grave, on dit que la personne subit un choc anaphylactique. Dans ce cas, son pronostic vital est engagé. Quelle que soit la gravité de l’allergie, il est toujours préférable de consulter un médecin qui saura administrer les soins adaptés à la maladie.          
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire