Les Beaux Mets à Marseille, un restaurant à visée sociale

Ayant récemment ouvert ses portes à Marseille, le restaurant « Les Beaux Mets » est un établissement atypique puisqu’il prend en charge des personnes incarcérées en aménagement de peine.

Cuisine d'un restaurant Image par Olaf Bröker de Pixabay
Cuisine d'un restaurant

Un restaurant d’application  

« Les Beaux Mets » est avant tout un restaurant d’application pour les personnes écrouées en aménagement de peine. Ouvert au grand public les lundis et mardis à l’heure du repas de midi, il accueille neuf personnes incarcérées qui suivent une formation dans le domaine de l’hôtellerie dispensée par l’AFPA. L’établissement propose aussi une formation au métier de cuisinier. Entre les gestes de base et les différentes techniques qui permettent aux apprentis de valider les modules de leur examen, ces derniers apprennent également la rigueur, la ponctualité, l’application et l’implication avec le formateur Didier Castel.  

Les Beaux Mets s’installe à Coco Velten  

Le restaurant Les Beaux Mets a ouvert ses portes à Coco Velten, un projet expérimental qui se focalise principalement sur le côté social en accueillant des SDF. Les jeunes qui bénéficient de cette formation ont donc été sélectionnés par la SAS ou structure d’accompagnement vers la sortie avant d’être testés dans les cuisines de grands chefs. Pratique, une telle démarche a été spécialement conçue pour faciliter la réinsertion sociale de ces jeunes à la fin de leur peine. En effet, d’après les statistiques, près 50 % des détenus n’ont pas de diplôme, alors qu’il s’agit d’une porte d’entrée essentielle à la réinsertion. D’après le responsable de la section hôtellerie à l’AFPA, Martine Giusta, l’application directe par le biais du restaurant les Beaux Mets plonge directement ces jeunes dans le concret.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire