Les Américains parient sur le hamburger

La restauration rapide est un concept typiquement américain. Les hamburgers définissent le plus cette mode culinaire.

Enseigne Five Guy Jon Rochetti (restaurantforreview)
Enseigne Five Guy
D’après une étude du cabinet de consulting Technomic, la consommation de hamburgers aurait connu une hausse considérable ces deux dernières années aux USA. Cette hausse fulgurante est due aux nombreux choix de burgers offerts par les différentes enseignes. Plus de la moitié des personnes enquêtées ont affirmé consommer au moins un hamburger durant la semaine alors qu’en 2009, ils n'étaient que 38%.

Les fins gourmets peuvent à présent déguster des burgers chic

Les grands restaurateurs proposent ce plat un rien snob sur leur carte, le burger côtoyant le foie gras et la truffe. Ce concept de raffinement est aussi adopté par les grandes chaînes de fast-food.  Le « A.1. Steak house XT Burger » de l’enseigne américaine Burger King est préparé avec un steak de qualité supérieure agrémenté d'oignons grillés. Le «Premium Grilled Chicken Classic» de McDonald's quant à lui, a opté pour un pain qui rappelle sans nul doute ceux des boulangeries. Les chaînes familiales proposent des menus de qualité que l’on ne trouve pas chez la plupart des grandes multinationales. Cette distinction les rend populaires et leur permet de fidéliser leurs clients. Après la visite du président Barack Obama chez Five Guys Burgers and Fries en 2009, la chaîne a vu son chiffre d’affaires augmenter de 38 %, l'année dernière. L’enseigne a même étendu son commerce jusqu’au Canada. Par ailleurs, les lecteurs de Consumer Reports et de ZagatBuzz ont élu l’établissement meilleur restaurant de hamburgers du pays, notamment grâce à son décor original en damier rouge et blanc et surtout grâce à ses hamburgers maison.

Exigeance de burgers sains

En parallèle, l’étude de Technomic de cette semaine a démontré que les Américains de 18 à 24 ans s’intéressent de plus en plus aux mouvements végétariens. 23% d’entre eux pensent que les chaînes de restaurant devraient en proposer sur leur carte. L’étude indique également que les consommateurs veulent des produits de qualité, ce qui signifie des viandes sans hormones, ni stéroïdes, ni antibiotiques dans leur burger. 50% des personnes enquêtées ont émis leur souhait de manger des sandwiches 100 % naturels.

Plusieurs livres sont dédiés à la préparation du sandwich ces dernières années

En 2008, le gastronome Josh Ozersky a publié The Hamburger : A History, un livre qui décrit le rôle du hamburger dans l'histoire culinaire des États-Unis. D’après The Economist, ce livre revient sur l'évolution du hamburger considéré comme l’en-cas favori des travailleurs après la crise de 1929. Il devient même à une même époque le symbole du corporatisme américain. Et le journal conclut en qualifiant l’ouvrage comme étant un décryptage des habitudes alimentaires de l'Amérique du 20e siècle.   
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire