Les 18-35 ans et la restauration: ce que disent les chiffres

En plus d’être connectée quasiment à plein temps, la jeune génération ne cesse de surprendre. Pour déceler encore plus le mystère des Millenials, c’est-à-dire des jeunes de 18-35 ans qui se ruent de plus en plus vers les repas hors domicile, le cabinet Food Service a décidé d’analyser leurs habitudes de consommation.

Les jeunes et la restauration Pixabay
Les jeunes et la restauration

Les repas sur le pouce  

Par manque de temps, pour découvrir de nouvelles spécialités ou tout simplement pour se faire plaisir, chez les Millenials, la consommation hors domicile est une pratique de plus en plus courante. Plusieurs formules sont aujourd’hui à leur disposition. D’après les données de cette étude, il s’avère que :
-  29 % des jeunes privilégient les repas au restaurant, pour un budget moyen de 72 euros,
- 29 % optent pour les repas sur le pouce, en dépensant en moyenne 43 euros,
- 26 % prennent des verres entre amis, avec un budget d’environ 35 euros,  
-  16 % préfèrent la livraison de repas, moyennant la somme de 27 euros.  

Les sorties au restaurant  

Au restaurant, les avis sont beaucoup moins partagés en ce qui concerne la qualité des plats à commander. 57 % d’entre eux estiment qu’il ne faut pas hésiter à se faire plaisir. Les 23 % restants pensent toutefois qu’il est important de manger sainement. 53 % des 18 à 35 ans avouent ainsi leur préférence pour les plats à base de produits locaux, alors que 16 % d’entre eux seulement choisissent les recettes préparées avec des produits bio.  

Le comportement au bar et en matière de snacking  

Dans le domaine du snacking, les chiffres parlent également d’eux même :
- 72 % choisissent le lieu à travers un site internet
- 57 % se basent plutôt sur l’e-réputation  

Au bar, 40 % des jeunes avouent avoir un penchant pour les afterworks. Les habitudes de consommation sont partagées :
- 46 % optent pour les bières de marques nationales,
- 44 % pour les mojitos
- 37 % pour les bières locales.  

Enfin, en ce qui concerne le food porn, il est quasiment impossible de passer outre. 58 % des jeunes de 18 à 35 ans postent régulièrement les photos des plats qu’ils ont mangés sur les réseaux sociaux.
     
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire