Le Tex-mex et la cuisine mexicaine traditionnelle

Lorsqu’on évoque la notion de tex-mex, on a souvent tendance à le confondre avec la cuisine traditionnelle du Mexique. Burritos, fajitas, tacos, on a du mal à s’y retrouver, à moins d’être un véritable expert. Il faut tout de même savoir que ces deux cuisines diffèrent sur un certain nombre de points.

Tex-mex Pixabay
Tex-mex

Des origines différentes

La cuisine tex-mex et la cuisine mexicaine traditionnelle diffèrent dans un premier temps par leurs origines. L’alimentation purement mexicaine remonte bien avant l’arrivée des Espagnols au Mexique. En ce qui concerne le concept tex-mex, elle n’est autre qu’une toute nouvelle cuisine créée par ceux que l’on appelle les Chicanos. Il s’agit des immigrants mexicains qui ont décidé de partir pour les États-Unis. C'est une sorte de fusion entre les traditions culinaires mexicaines et la cuisine texane. En d’autres termes, la cuisine tex-mex peut être qualifiée de cuisine mexicaine revisitée à la façon texane. On y retrouve également des influences culinaires espagnoles et indiennes.  

Les ingrédients et les produits utilisés

Bien évidemment, ces deux cuisines se distinguent par les ingrédients fréquemment utilisés. La cuisine mexicaine traditionnelle et authentique se base avant tout sur des produits typiques qui font la réputation du pays. On pense au maïs, aux haricots, au cactus, ainsi qu'aux piments ou « chiles ». À ceux-là s’ajoutent d’autres produits autochtones, comme la courge, la tomate, le cacao, l’avocat et la vanille, qui apportent de la couleur et un supplément de saveurs.  

La cuisine tex-mex utilise, pour sa part, les ingrédients que l’on retrouve facilement un peu partout, comme le fromage, la viande et les épices. Les plats sont rapides à préparer. Il faut toutefois savoir que les produits comme le bœuf, le fromage, le blé ou le sucre de canne n’existaient pas encore sur le continent américain avant l’arrivée des Espagnols.    
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire