Le premier restaurant dédié aux chefs réfugiés en France

De nombreux chefs réfugiés ont choisi la France comme terre d’accueil. Pour les aider à réintégrer le monde du travail et surtout partager leur passion aux amateurs de bonne cuisine, un restaurant baptisé La Résidence, sis au 81 rue du Charolais, dans le 12e arrondissement de Paris, les accueille depuis le 9 février dernier.

Restaurant Pixabay
Restaurant

Un concept solidaire pour les réfugiés

Implanté à quelques pas de la gare de Lyon, dans le Ground Control, le restaurant La Résidence est conçu pour être un lieu de partage, d’expérimentation et de découvertes. Il résulte d’un financement solidaire basé sur une collecte. Les fonds récoltés ont permis d’aménager la cuisine et de couvrir les frais de lancement de l’établissement. Il s’agit entre autres de l’acquisition des matériels de cuisine (tables en inox, réfrigérateurs, four, mixeur, batterie de cuisine, hotte aspirante, etc.), de l’aménagement de l’espace (design, mobiliers, affiches, menu, tenues) et de l’approvisionnement en ingrédients de base.

Un système tous azimuts

La Résidence est à la fois un restaurant et un centre de formation dédié aux réfugiés passionnés de cuisine et qui souhaitent s’investir dans le métier. Il réunit les chefs issus de tous les pays, pour ne citer que la Syrie, la Tchétchénie ou encore l’Éthiopie. Cela permettra à l’établissement d’établir une carte variée avec des plats aux saveurs exceptionnelles.

Un nouveau chef intégrera également le restaurant tous les 2 à 6 mois pour faire découvrir au public les spécialités de son pays. Il s’agit donc d’un tremplin professionnel pour les réfugiés.

L’abri du Refugee Food Festival

Soutenue par l’HCR, la Résidence va abriter les prochaines éditions du Refugee Food Festival, un festival culinaire et solidaire pour les réfugiés. Durant cet événement, on pourra déguster des plats à base de produits frais, de saison et bio.    
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire