Le piment rouge augmenterait l'espérance de vie ?

Bonne nouvelle pour les inconditionnels du piment rouge, cette plante aurait un impact bénéfique sur l’espérance de vie. Plus qu’une épice qui agrémente différents plats, elle est aussi réputée pour ses vertus thérapeutiques et médicinales.

Piment rouge Pixabay
Piment rouge

Les statistiques sont en faveur du piment rouge

Des recherches ont été effectuées par des scientifiques américains issus de l’université de Vermont. Pendant 6 ans, de 1988 à 1994, ils ont suivi de près environ 16 000 individus. Ces enquêtes ont abouti à une statistique qui met en évidence un taux de mortalité de 21,6 % pour les consommateurs de piment rouge, contre 33,6 chez les non-consommateurs.

Les principes actifs bénéfiques

La capsaïcine contribue largement à ce résultat. Grâce à cette molécule, l’activation des flux sanguins coronariens est optimisée. En même temps, c’est un élément qui aide à la prévention de l’obésité. Cet alcaloïde est un composant actif qui métabolise la graisse, répartit l’énergie dans les différents organes, et prévient l’accumulation de plaques pouvant boucher les artères. Ce principe actif protège également contre le cholestérol, tout en désactivant des régulateurs de croissance cellulaire. Ainsi, il préserve du risque de tumeur cancéreuse. Ces bienfaits du piment rouge sont des facteurs indéniables de la longévité de ses consommateurs, car une bonne santé favorise l’augmentation de l’espérance de vie. Voilà de quoi conforter les amateurs de plats mexicains et asiatiques !

Retrouvez ici d’autres chiffres sur les études concernant la consommation de piment rouge. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire