Le pastasotto ou la cuisson des pâtes façon risotto

Le pastasotto est un néologisme qui combine pasta pour pâtes et risotto. Concrètement, il s’agit d’un plat de pâtes fondantes et crémeuses qui se prête à de multiples recettes selon les goûts et les envies de chacun.

Plat de pâtes Pixabay
Plat de pâtes

Avec le pastasotto, plus besoin de créer une sauce

L’une des étapes de la préparation di pastasotto consiste à cuire les pâtes à feu lent et au bouillon, exactement comme on le ferait pour un risotto. Ce bouillon est rajouté petit à petit jusqu’à l’obtention du fondant caractéristique du pastasotta. Pour réussir le plat, il est nécessaire d’y garder un œil et de retirer le plat du feu avant qu’il ne cuise trop ou colle au fond de la casserole. Une cuisson d’un quart d’heure suffit.

Grâce à cette cuisson par absorption, il n’est plus nécessaire d’utiliser du mascarpone, du pesto, de la carbonara pour assaisonner le plat de pâtes. La sauce invisible qui se forme est parfaite pour donner du goût aux pâtes.

Le pastosotto, un plat qui se décline en plusieurs possibilités

L’un des principaux avantages du pastasotto, c’est que l’on peut facilement créer son plat selon ses préférences.

Par exemple, les orzo (des pâtes à base d’orge qui se présente comme des grains de riz) se marient bien avec les pousses d’épinard et le parmesan. Pour cette recette, mélangez de l'ail et des pousses d'épinard avec 2 cuillérées de beurre. Ajoutez 2 autres cuillérées de beurre dans une autre casserole pour commencer la cuisson des pâtes. Après une première cuisson au vin blanc sec, ajoutez du bouillon de légumes au fur et à mesure. En fin de cuisson, mélanger les pousses d'épinard aux pâtes. C'est prêt !
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire