Le macaron glacé : must-have de l'été ?

En période estivale, on a envie de fraîcheur. À part les glaces traditionnelles, les artisans rivalisent d’imagination pour revisiter toutes sortes de plats inattendus en version glacée. C’est notamment le cas du macaron glacé. Allez-vous y succomber ?

Macaron glacé Pixabay
Macaron glacé

Le macaron glacé : un dessert hybride

Emblème de la pâtisserie française, le macaron se déguste aussi bien en dessert qu’en encas tout au long de l’année. Pour sortir des sentiers battus et profiter de ce délice en plein été, des pâtissiers ont créé une recette hybride, donnant naissance au macaron glacé. Cette création démocratisée aux États-Unis est réalisée avec deux coques croustillantes de macarons garnies de crème glacée au choix. Des saveurs audacieuses peuvent fourrer ces coques, pour ne citer que la rose ou encore le thé matcha.

Du macaron glacé chez soi

Ce délice peut se préparer chez soi, à condition de réussir les coques des macarons avant tout. Ingrédients pour 35 macarons glacés chocolat blanc et wasabi : - 210 g de sucre glace - 150 g de poudre d’amande - 90 g de sucre en poudre - 90 g de blancs d’œuf - 20 g de poudre de wasabi - 20 cl de glace au chocolat blanc

Préparation

1. Montez les blancs d’œufs en neige, ajoutez le sucre semoule à mi-parcours. Continuez à battre jusqu’à obtention d’une préparation ferme et brillante.

2. Mélangez la poudre d’amande et le sucre glace dans le mixer et tamisez. Ajoutez à cette préparation 5g de wasabi et la meringue. Mélangez délicatement à l’aide d’une maryse pour que l’appareil devienne moelleux et brillant.

3. Dressez les macarons avec une poche à douilles sur un tapis de cuisson.

4. Faites croûter 15 minutes à température ambiante, puis enfournez 15 minutes dans un four préchauffé à 160°C. Laissez refroidir.

5. Garnissez deux coques d’une cuillère de glace au chocolat blanc, comme un sandwich. Bonne dégustation !  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire